Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Les interviews FZ

Modérateurs: boZZo, stef

Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar stef » Ven 3 Mai 2013 13:14

English version: (click on images to get full size - La version en français suit cette version anglaise):

ToHat-1stPic.jpg
ToHat-1stPic.jpg (124.02 Kio) Vu 9906 fois


LesFoilZ.com : Hi Kevin, many thanks for accepting this interview on LesFoilz.com. You are an emblematic rider in kitesurfing, not only because you're in kitesurfing for a long time but also because your are quite an off-the-margins rider (not to mention that you are wearing a top hat). Can you tell us when you entered kitesurfing? How did you come to kitesurfing or maybe how did kitesurfing come to you? What is your home spot?

TOP'S BAR-small.JPG
TOP'S BAR-small.JPG (152.68 Kio) Vu 9906 fois


Top Hat:: My life has always revolved around the water and the endless possibilities it offers. , I began surfing in 1966 on the Island of Oahu. While surfing I was often disappointed when the wind would pick up turning perfect surf into chop. I wanted to be in the water all the time so I learned this new sport called windsurfing in the 1970’s. Surfing in the morning, & Sailing in the afternoon was the perfect combination for fun. In During the 90’s I mastered my waterman skills on Oahu’s North Shore. Surfing, Windsurfing, Tow Surfing dominated my life. I even bought a surf shop “HAWAII SURF & SAIL” to support my good habits. Windsurfing the wave at “Backyards” really took a toll on my gear so I started sewing and open a sail loft to repair all the locals destroyed sails. Some of those local sailors turned out to be pretty famous watermen. Buzzy Kerbox, Laird Hamilton, Rush Randle, and Derek Donner.

18717_457027221001614_1266731520_n.jpg
From KSP website:
18717_457027221001614_1266731520_n.jpg (98.58 Kio) Vu 9906 fois


One day in the late 90’s I ran into Derek Donner on the beach at backyards. He had a Flexifoil RAM Air kite that Laird wanted him to try to fly. Apparently Laird had not done so well with flying the kite. Derek told me this as we hot launched the kite. And there went Derek crash boom. He was over it and let me have a go. I will never forget that first hot launch. My feet trenched a 50-foot trail in the sand, Kite straight to neutral, and I knew this was the next level of extreme fun for me. I bought a Flexifoil Kite the Next week.

FZ: In a short sequence from the KSP 2012 in Hawaii, I have seen that you are still using a pulley bar with no depower. I remember that you started using this system some years ago together with other riders such as Felix Pivec (now one of the founder of Switch Kites). These riders have now moved on to more "standard" settings and you are still on a pulley bar in waves. Could you explain us this choice?


TH: Yes , it is true. I am one of the only people in the world that prefers a Fixed Pulley Bar for kite surfing. Coming from a 2-line foil kite background I have always enjoyed the direct feeling with incredibly low bar pressure a Pulley bar offers. When surfing a wave with a kite I feel it is very important to have a direct yet controllable connection with your gear while still having freedom of movement. The Pulley bar allows me that connection. Controlling the kite, one arm, one hand, is no problem. When riding unhooked this ability to single handedly control the kite combined with traditional surfing technique results in a magical smooth ride where rider and kite coexist in harmony. You can see this technique in action by looking at various media of my riding.

TOP'S PULLEY BAR.JPG
TOP'S PULLEY BAR.JPG (236 Kio) Vu 9906 fois


Although my friend Felix Pivec does not use a pulley bar he achieves a similar style of kite control using a set up I made for him called a “Fricken Loop “. A Fricken Loop Bar is a permanently Fixed Chicken Loop Bar with no depower where a ring under the bar acts as a safety depower in case of emergencies. Both The Pulley Bar and the Fricken loop Bar are full time fixed with no on the fly depower capabilities. However both Pulley & Fricken Bars do have an adjustable power strap allowing fine-tuning for the sessions conditions. Basically any kite bar can be easily converted into a Fricken Loop or Pulley Bar set up.

FRICKEN BAR.JPG
FRICKEN BAR.JPG (221.91 Kio) Vu 9906 fois


FRICKEN BAR REAR .JPG
FRICKEN BAR REAR .JPG (223.22 Kio) Vu 9906 fois


FZ: As for the kites, back in the days, a lot of riders in waves were using the famous Airush Generators, often in very small sizes. What are you flying nowadays in combination with your pulley bar? What are the flying characteristics that you are looking for in a kite
dedicated to wave riding?

TH: I have always found that almost any kite will fly on one of my Pulley Bars. It is just some kites fly better than others in the surf. If you tend to fly your kite with one hand unhooked on the wave you are going to need a very responsive controllable kite that sits in the correct position for the type of wave riding you choose to do. The kite really needs to become a direct extension of your body & your body’s movements. Controlling subtle changes in body, board & kite while flowing together in unison with the wave is what I seek to achieve For this reason I always really enjoyed the combination of C kite and a fixed bar. The Airush” Reactors & Generators “ worked great with a fixed Pulley Bar setup. The lack of de-power or just having full power all the time allowed a few of us to ride smaller kites in the surf where maneuverability & precise control was so important. Those C kites worked sweet.

Generator27-small.JPG
Felix Pivec on Airush generator (source Airush)
Generator27-small.JPG (453.4 Kio) Vu 9906 fois


As time passed I somehow ended up riding some kites from a guy named EH. It was the complete opposite to the C Kite. Eric H made the flattest kites I had ever seen. They were bridled kites and the question of whether my pulley bar would work on a bridled kite was quickly answered on my first test ride. The combo of the flat kite & the Pulley Bar worked incredibly well. I guess EH quit making kites but I was thankful that he turned me on to those sweet flat kites that reminded me of flying a foil kite back when I first began kite surfing. I still use them. My translator “Mr. Brunno” recently rode one of my old Ripper 9 “Warning Local” Kites in the in the KSP Maui event.

176322037051783.jpg
176322037051783.jpg (50.59 Kio) Vu 9906 fois


Lately I have been flying a combination of Switch Kites (Which I buy off the website) in both the C shape “Combat “with carbon battens & a bridled “Method” Kite. I have 2 sizes of kites, 5m & 7m that I ride in winds from 7-36 knots. For pure wave riding I now prefer the “Combat” C kite which is basically a highly evolved version of the “Generator “C Kite & for Small or no surf days I find the Bridled Method kite to be very fun on the Pulley. Bar I am always looking to try my Pulley Bar on any Kite.

526859_457027197668283_229653124_n-150x150.jpg
From KSP website
526859_457027197668283_229653124_n-150x150.jpg (10.17 Kio) Vu 9906 fois


FZ: Did you ever try to fly foil kites in waves? At lesFoilz.com, we think that a foilkite with constant power and speed would be a good companion for nomad free surfers who mostly paddle surf (see for instance our discussion with Bill Hansen here) - a bit too windy (or want to catch more waves and do some training)? Let's fly out a kite.

TH: I started day one riding Foil kites in the Surf. Of course we had no access to inflatable kites until the Wipika’s showed up in the Islands. Even when the Wipikas were available a few of us stuck to our 2-line Flexifoils. Most of my fellow kiters would cut off their brake bridle lines, as they had no use for them on the 2-line bar setup. I preferred to keep my brake lines attached and utilize them for power adjustments. I loved the simplicity of the foil kite but I do not miss the swim in or the repairs. In large surf you had to rescue yourself and your kite or you both sink forever. Swimming in with those was quit a chore. But sort out those lines, a quick hot launch, and your out in the water again. The few things I really do miss about the Foil kites is the steady power, hang time and the little space that they can pack into for travel. To this date I have not yet tried a 4-line Foil kite in the surf but I am looking forward to trying anything.

FZ: On LesFoilz.com, there are discussions about using board with volume or without volume in waves. In the KSP in Hawaii, you appear to ride a fishy swallow tie strapless board whereas in your video "Pull some Wood" you are riding a alaia type of wooden "plank". It would be interesting to have your take on the volume/no volume issue. In
addition, could you give us the characteristics of board that you really like to ride right now? (again some photos would be great!)



TH: The main characteristic I look for in a board is COST. In the Maui KSP event I rode Bryan Lake’s old 5’8” Tokoro Fish he left in my backyard. I’m a budget-oriented person so I usually ride other people’s old boards or buy a board that is reasonably priced with these characteristics in mind, durability, volume, and performance. I have found that anything can be ridden with a kite & everything you ride with a kite will eventually break.

TOP'S BOARD FRONT.JPG
TOP'S BOARD FRONT.JPG (267.28 Kio) Vu 9906 fois


I like to mix it up in the surf so I ride every thing from planks of wood to high performance surfboards. Depending on the conditions you ride the volume of your board of choice can really affect your level of fun I have a belief that if you do choose to ride a surfboard it should be adequately sized so you can actually use it as a surfboard, not just a board for kiting. This is one reason I prefer a traditional surfboard as opposed to a kite specific surfboard. Not to mention the strap inserts on kite specific surfboards add weight & ruin a boards flex characteristics. The true benefit of a properly sized surfboard is the ability to paddle. No wind, no problem, just paddle. Many days when the wind just does not blow or the wind dies when your miles from your launch spot being able to paddle your surfboard can make your day fun.

TOP'S BOARDS BACK.JPG
TOP'S BOARDS BACK.JPG (174.76 Kio) Vu 9906 fois


To challenge myself volume wise I do love riding Skim boards and alaia boards but more wind is required & they do not paddle so well. With wind riding a plank in the surf can super rewarding and really helps you to understand the need to control your speed in the surf. Lately I have been riding fish shaped twin fins & regular thruster surfboards which to improve the performance I pull the center fins out and ride as a twin set up. You sure can tell if your thruster is a stud or a dud by pulling that fin out. Without the center fin you end up relying on the boards rail outline & rocker for control on the wave. If you have a good shape you will have a good ride.

TOP'S SIDE VIEW.JPG
TOP'S SIDE VIEW.JPG (222.17 Kio) Vu 9906 fois


FZ: In many instances, surfing with a kite seems to be all about turns (and "spraying") --I suspect that this taste has been influenced back in the day when reading paper magazines with only still shots was the main source of inspiration for surfers. In a short sequence of the KSP, some FZ members have noticed that your style is all about flow. Could you tell us a bit more about what you are trying to achieve when you surf a wave with a kite?

Around 1 min 40’
phpBB [video]



TH: Funny that your readers noticed & I would like to Thank Them. Yes I am all about the Flow. The wave, the wind, the kite, the board, the rider all working together in a fluid ballet connecting the elements of nature. Coming from a pure surf background I have developed a sense which allows me to read the wave and position my riding for an optimal flow down the line connecting series of top & bottom turns in critical positions in the surf. Unfortunately this style of riding has been greatly overlooked by the media in our sport. It is all about editing. People imitate the media they have contact with. In magazines you never know what lead up to or what happened after that magical shot was taken. In Kite videos strangely it is the same. Most videos are a series of edited one hits or a stand there barrel ride. I hope in the future videos show how the rider rode the entire wave. Basically anyone that can do a half jibe can smack the lip. Now connecting those top & bottom half jibes into a flow down the line is a bit more challenging. It’s true setting up for a couple of big hits is the standard for today’s riders. However it is really rewarding if you can slow down, read the wave, and achieve a proper flow down the line while laying out some sick bottom turns and executing some stylish lip bashing with an occasional aerial. Having the ability to control my kite one-handed and unhooked allows me to mimic the exact body position I use while surfing. Instead of the kite leading me down the line I choose to slow down surf the wave with the board and flow the kite to complement my intended movements on the wave. I actually just have Fun…

See You In The Water
Aloha, Ride Safe, Have Fun

FZ: Many thanks Kevin for this interview.

Stef for LesFoilZ.com
Flysurfer speed 1 7m, speed 2 12m, psycho 4 4m, 6m et 10m DL, Concept Air protos 4.5, 6.5, 8.5 + quiver varié de surfs
Avatar de l’utilisateur
stef
Administrateur du site
 
Messages: 2460
Inscription: Lun 6 Aoû 2012 20:33

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar stef » Ven 3 Mai 2013 13:26

Version française:

Image

LesFoilZ.com : Bonjour Kevin, merci pour avoir accepté cet interview sur lesFoilZ.com. Tu es un rider emblématique du kitesurf, pas seulement parce que tu es un rider un peu hors normes (sans évidemment mentionner que tu portes un chapeau haut-de-forme). Peux-tu nous en dire un peu plus sur comment tu en es venu à faire du kitesurf ou, peut-être, comment le kitesurf est venu à toi? Quel est ton “home spot”?

Image

Top Hat:: Ma vie a toujours tournée autour de l’eau et des possibilités sans fin qu’elle offre. J’ai commencé à surfer en 1966 sur l’ile d’Oahu. Lorsque je surfais, j’étais souvent déçu quand le vent se levait et transformait une pure session de surf en un plan d’eau avec du clapot. Je voulais être dans l’eau en permanence, aussi j’ai appris ce nouveau sport, le windsurf, dans les années 70. Faire du surf le matin et du windsurf dans l’après-midi était la combinaison parfaite. Dans les années 90, j’ai maîtrisé mes compétences de waterman sur l’ile d’Oahu. Le surf, le windsurf, le surf tracté étaient l’essentiel de ma vie. J’ai meme acheté à cette époque un surfshop “HAWAII SURF & SAIL” pour aller dans le sens de mes bonnes habitudes. Naviguer en windsurf sur “Backyards” a eu des conséquences assez néfastes sur mon matériel et j’ai du coup commencé à coudre puis ouvert une voilerie pour réparer les voiles abîmées des locaux. Certains de ces locaux sont devenus des watermen reconnus. Buzzy Kerbox, Laird Hamilton, Rush Randle, and Derek Donner.

Une jour, à la fin des années 90, j’ai rencontré Derek Donner sur la plage à Backyards. Il avait avec lui une aile à caissons Flexifoil que Laird voulait qu’il essaie. Apparemment, Laird ne s’en sortait pas trop bien avec le kite. Derek m’a dit ça alors même que nous décollions l’aile façon “hot launch” (stef: décollage de l’aile en pleine fenêtre), et là, Derek fit un beau crash. Il en avait assez et me laissa essayer. Je me rappelerai toujours ce premier “hot launch”. Mes pieds ont laissé une tranchée de 15m dans le sable, l’aile est montée directement au zénith, et j’ai su que c’était le prochain niveau de plaisir extrème pour moi. J’ai acheté une aile flexifoil la semaine d’après.

Image

FZ: Dans une séquence vidéo courte du KSP 2012 à Hawaii, j’ai vu que tu utilisais toujours une “pulley bar” sans gestion de puissance. Je me rappelle que tu as commencé à utiliser ce système Il y a quelques années avec d’autres riders comme, par exemple, Felix Pivec (maintenant un des fondateurs de Switch Kites). Ces riders utilisent maintenant des systèmes plus standards et tu es toujours avec une « pulley bar » dans les vagues. Est-ce que tu peux nous expliquer ce choix ?

TH: Oui, c’est vrai. Je suis une des rares personnes qui préfèrent une pulley bar sans depower pour le kite. Venant d’un passé d'ailes à caisson sans depower, j’ai toujours apprécié le feeling très direct avec peu de pression en barre que génère une pulley bar. Quand on surfe une vague avec un kite, je pense que c’est très important d’avoir une connexion directe mais contrôlable avec l'aile tout en conservant la liberté de mouvement. La pulley bar me permets cette connexion. On peut sans difficulté contrôler le kite avec un bras, une main. Quand on navigue déhooké, la possibilité de contrôler le kite d’une seule main, sans le harnais, et ce, combiné avec une technique de surf traditionnelle conduit à une navigation fluide assez magique, où le rider et l’aile co-existe en harmonie. Vous pouvez voir cette technique en action dans les différentes vidéos où on me voit naviguer dans les vagues.

Image

Bien que mon ami Felix Pivec n’utilise pas une pulley bar, il parvient à un contrôle du kite similaire en utilisant un système que j’ai fait pour lui appelé un « Fricken Loop ». Une barre « Fricken loop » est une barre avec un Chicken Loop fixe et sans depower avec une bague sous la barre qui permet une perte de puissance de sécurité en situations d’urgence. La pulley bar et la Fricken loop bar sont toutes deux fixes sans système de depower par mouvement de la barre. Cependant, on peut ajuster la puissance sur les deux barres avec un strap classique qui permet de régler la voile en fonction des conditions de la session. N’importe quelle barre de kite peut être convertie en une barre Fricken loop ou à poulies.

Image

Image

FZ: Pour ce qui concerne les kites, dans le temps, beaucoup de riders ne juraient que par les Airush Generators, souvent en toute petite taille. Quelle sont les voiles que tu utilises maintenant avec ta barre à poulies ? Quelles sont les caractéristiques que tu recherches dans une aile dédiée à la navigation dans les vagues ?

TH: J’ai toujours trouvé que n’importe quelle aile pouvait voler sur une de mes barres à poulies. Certaines ailes sont juste meilleures que d’autres. Si tu as tendance à faire voler ton aile avec une seule main déhooké sur la vague, tu vas avoir besoin d’une aile très réactive et contrôlable qui se place là où il faut dans la fenêtre pour le style de navigation que tu veux faire. L’aile a besoin de devenir une extension directe de ton corps et de ses mouvements. Contrôler des changements fins du corps, de la planche ou de l’aile alors que tu es dans un flux à l’unisson est ce que je cherche à atteindre. Pour cette raison, j’ai toujours aimé la combinaison d’une aile en C avec une barre à poulies. Les reactors et generators de Airush fonctionnaient très bien avec une barre à poulies fixe. L’absence de depower ou juste d’avoir une puissance maximum tout le temps a permis à certains d’entre nous de naviguer avec des ailes plus petites dans les vagues, justement où la manoeuvrabilité et un contrôle précis étaient si importants. Ces ailes en C fonctionnaient bien.

Felix pivec sur une airush generator:
Image

Puis le temps a passé, et j’ai finalement navigué avec des ailes d’un gars appelées EH. Elles étaient au complet opposé d’une aile en C. Eric H fit les ailes les plus plates que j’avais pu voir. Elles étaient bridées et j’ai répondu à la question de savoir si une aile bridée pourrait voler avec une barre à poulies fixe dès mon premier test. Le combo d’une aile plate et d’un barre à poulies marchait superbement bien. Je pense que EH a arrêté de faire des ailes mais j’ai été reconnaissant qu’il m’ait amené aux ailes plates car ça m’a rappelé quand je naviguais en aile à caissons quand j’ai commencé le kitesurf. Je les utilise toujours. Mon « translator » (stef : j’ai du mal à traduire là) « Mr. Brunno » a navigué sur ma vieille Ripper 9 il n’y a pas longtemps dans le KSP Maui comme « warning local ».

Image

Dernièrement, j’ai navigué avec une combinaison d’ailes de chez Switch Kites (que j’achète sur le site online) en forme en C, la Combat avec les lattes en carbone, et l’aile avec le bridage Method. J’ai 2 tailles d’aile, 5m & 7m que j’utilise dans des conditions de vent qui vont de 7 à 36 nœuds. Pour la pure navigation dans les vagues, je préfère maintenant la Combat en C qui est simplement une évolution beaucoup plus évoluée de la Generator et pour les conditions avec des vagues plus petites ou sans vagues, je trouve la method très plaisante avec ma barre à poulies. J’essaie toujours de tester le plus d’ailes possibles avec ma barre à poulies.

Image

FZ: Est-ce que tu as déjà essayé de navigues avec des ailes à caissons dans les vagues ? Sur lesFoilZ.com, nous pensons qu’une aile à caisson avec une puissance et une vitesse constantes pourrait être un super compagnon pour les freesurfeurs nomades qui font essentiellement du surf à la rame (voir par exemple notre discussion avec
Bill Hansen here) – un peu trop de vent (ou attrapper un peu plus de vagues et faire une peu d’entraînement) ? Sortons une kite.

TH: j’ai commencé à naviguer dans vagues avec des ailes caissons depuis le tout début. Bien sûr, à cette époque, nous n’avions pas d’aile à boudins jusqu’à ce que Wipika arrive dans les iles. Même lorsque les Wipika étaient disponibles, certains d’entre nous étaient toujours sur des flexifoils à caissons en 2 lignes. La plupart des gens avec qui je naviguais coupaient les brides de freins sur les ailes car ils n’en avaient pas l’usage avec une barre 2 lignes. Je préférais garder mes brides de freins pour ajuster la puissance de l’aile. J’adorais la simplicité d’une aile à caisson mais je ne regrette pas du tout la nage pour rentrer et les réparations. Dans du gros surf, tu as à te porter secours toi-même et ton aile ou toi peuvent couler pour toujours. Nager avec ces ailes n’était pas vraiment facile. Mais, arrange un peu les lignes, un « hot launch » rapide et te voilà à nouveau sur l’eau. Ce qui me manque vraiment des ailes à caissons c’est la puissance constante, le hang time, et le peu de place que prennent les ailes à caisson quand on les plie pour voyager. Depuis lors, je n’ai pas encore essayé une aile à caissons 4 lignes dans le surf mais je suis prêt à tout tester.

FZ: On LesFoilz.com, il y a des discussions sur l’utilisation de planches avec du volume ou sans volume dans les ailes (stef : voir [ici par exemple). Dans le KSP à Hawaii, tu navigues sur un fish swallow strapless alors que dans ta vidéo « Pull some wood » tu navigues sur une planche type alaia en bois. Ce serait intéressant de savoir ce que tu penses de cette discussion volume/sans volume. Pourrais-tu aussi nous donner les caractéristiques d’une planche avec laquelle tu aimes vraiment naviguer en ce moment ?




TH: La principale caractéristique que je regarde pour une planche, c’est le COÛT. Dans l’étape KSP de Maui, je navigue sur l’ancien Fish Tokoro 5’8 que Bryan Lake a laissé au fond de mon jardin. Je suis quelqu’un qui fait attention à son budget et du coup je navigue généralement sur les les anciennes planches d’autres riders ou alors j’achète des planches avec un prix raisonnable en gardant à l’esprit la durabilité, le volume et la performance de la planche. J’ai découvert que n’importe quoi pouvait être utilisé avec une aile de kite et que tout ce avec quoi on navigue peut éventuellement casser à un moment donné.

Image

J’aime bien faire du kite dans les vagues donc je navigue sur un peu tout, d’une planche de bois à une planche de surf performance. En fonction des conditions dans lesquelles tu navigues, le volume de la board peut vraiment affecter le plaisir de naviguer. Je crois que si tu choisis de naviguer sur une planche de surf, elle doit avoir une taille adéquate de telle sorte qu’il soit possible de l’utiliser également en surf à la rame. C’est une des raisons pour laquelle je préfère une planche de surf traditionnelle plutôt qu’une planche de surf spécifique pour le kite. Sans parler des inserts pour les straps, les planches de surf spécifiques pour le kite pèsent plus lourd et ça détériore le flex des planches. Le vrai bénéfice d’une planche de surf à la bonne taille c’est sa capacité à être ramée. Pas de vent, pas de problème, on peut juster surfer à la rame. Souvent, quand le vent ne souffle pas ou le vent s’arrête quand tu es très loin de la plage, pouvoir rentrer en ramant sur ta planche peut générer une belle journée.

Image

Pour me lancer un peu des défis sur le volume des planches, j’adore naviguer sur des planches de skim et des alaia mais il faut plus de vent et on ne peut pas les ramer aussi bien. Avec suffisamment de vent, naviguer sur une planche dans le surf peut être vraiment gratifiant et ça permet de mieux comprendre la nécessité de contrôler sa vitesse dans la vague. Dernièrement, j’ai navigué sur des fish montés en twin fins (stef : 2 ailerons assez grands seulement) et des planches standards en thruster (stef : 3 ailerons) sur lequelles j’enlève l’aileron central et je navigue en twin pour améliorer la performance. Tu peux dire sans problème si ton tri-fins est un étalon ou un navet en enlevant l’aileron central. Sans l’aileron central, tu dois te servir de l’outline et du rocker pour le contrôle sur la vague, si la planche a un bon shape, tu auras un bon ride.

Image

FZ: Très souvent, on dirait que surfer avec un kite consiste uniquement à faire des virages (et des grandes gerbes d’eau) – je soupçonne que ce goût a été influencé, dans le temps, par les magazines papiers dans lesquels seules des photographies étaient les sources d’inspiration pour les surfers. Dans un courte séquence vidéo du KSP, des membres de FZ ont remarqué que ton style semble très orienté vers la fluidité. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ce que tu cherches à atteindre lorsque tu navigues avec un kite dans les vagues?

Voir autour de 1 min 40’
phpBB [video]


TH: C’est marrant que certains d’entre vous l’aient remarqué et je voudrais les remercier. Oui, tout mon style est dans le mouvement fluide, le flux. La vague, le vent, l’aile, la planche, le rider travaillent tous ensemble dans un ballet fluide qui connectent les éléments de la nature. Parce je viens du surf pur, j’ai développé la faculté de lire la vague et me placer dans la vague pour une fluidité maximale "down the line" en connectant des séries de virages haut et bas avec un placement aux endroits critiques de la vague. Malheureusement, ce style de navigation a été plutôt oublié par les médias de notre sport. Tout vient du montage. Les gens imitent les médias avec lesquels ils ont été en contact. Dans les magazines, on ne sait jamais à quoi ça mène ou qu’est-ce qui s’est passé après que cette photo magique ait été prise. Etonnamment, dans les vidéos de kite, c’est un peu la même chose. La plupart des vidéos présentent des séries de montage de virages ou une moment dans un tube. J’espère que dans les vidéos futures, on montrera comment le rider navigue sur la vague entière. En gros, tous ceux qui peuvent faire un demi-jibe peuvent taper la lêvre [de la vague]. Maitenant, relier ces demi-jibes, en haut et en bas de la vague, en un flux le long de la vague est un peu plus exigeant. C’est vrai que faire autour de deux gros virages est un peu le standard pour les riders de nos jour. Cependant, c’est vraiment gratifiant si tu peux ralentir, lire la vague et réussir un flux/un mouvement fluide le long de la vague tout en posant de gros bottom turns et des virages bien claqués sur la lèvre avec un aerial ponctuel. Avoir la possibilité de contrôler mon aile à un main déhooké me permet de reproduire exactement le position du corps que j’utilise quand je surfe à la rame. Au lieu d’utiliser le kite pour m’amener le long de la vague, je choisis de ralentir, surfer la vague avec la planche, et je fais voler l’aile pour compléter les mouvements que j’envisage sur la vage. En fait, j’ai juste du plaisir…

See You In The Water
Aloha, Ride Safe, Have Fun

FZ: Many thanks Kevin for this interview.

Stef pour LesFoilZ.com
Flysurfer speed 1 7m, speed 2 12m, psycho 4 4m, 6m et 10m DL, Concept Air protos 4.5, 6.5, 8.5 + quiver varié de surfs
Avatar de l’utilisateur
stef
Administrateur du site
 
Messages: 2460
Inscription: Lun 6 Aoû 2012 20:33

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar wicahpi shakowin » Ven 3 Mai 2013 14:16

-------Encore une :

8-) Exclusivité FOILZ 8-)


C'est énorme !!! vive les foilz !!!

Voilà de précieuses infos et une vision pure de la pratique, énorme !
Merci Stef pour l'initiative et pour le travail fourni, vraiment (encore une perle de plus sur FoilZ).
Je retiens plein de choses, notamment qu'il ride esentiellement en twin fins pour améliorer la performance, et l'intérêt de naviguer avec des ailes plus petites (çà me dit quelque chose :-D ) pour plus de manoeuvrabilité et de précision) ; et plein d'autres choses.

Image

Merci à Kevin Senn de s'être prété au jeu de l'interview.

Image

Image

Image
Dernière édition par wicahpi shakowin le Ven 3 Mai 2013 15:15, édité 1 fois.
Image
http://popeyethewelder.com/archives/14673
It only hurts when you start pretending it doesn't.
Avatar de l’utilisateur
wicahpi shakowin
 
Messages: 4825
Inscription: Ven 14 Sep 2012 23:11

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar Gautier » Ven 3 Mai 2013 14:48

Vraiment Top cet interview !!!! ;)
Wainman Hawaii Boss/Smoke/Gypsy/Bunny -Gambler5'7
TT Alkita by Franz Olry
Et tout plein de trucs....

Tant que çà fait rire les mouettes et les poissons ....
Avatar de l’utilisateur
Gautier
 
Messages: 80
Inscription: Mer 31 Oct 2012 23:15
Localisation: BZH- Wainman Hawaii addict

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar akira251 » Ven 3 Mai 2013 15:07

super interview, très intéressant
ailes: speed 3 15 dlx ,north rebel 2013 11 et 7 ,wainman smoke 9
planches: flydoor L, flyradical M ,fone sk8 2005, salomon nosless 5,3, skim fish home made
MTB srub furnace creek
Avatar de l’utilisateur
akira251
 
Messages: 629
Inscription: Mer 22 Aoû 2012 09:32
Localisation: rennes

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar Marc » Sam 4 Mai 2013 05:25

Tu déchires Stef, cette interview me fait trop plaisir.

J'ai toujours trouvé son ride génial et ses vidéos ou il est toujours fluide, qui respirent tout sauf le marketing avec des moves strapless supers et une superbe optimisation de la glisse que peut procurer l'énergie des vagues.

C'est un peu lui (ses vidéos) qui m'a fait regarder le strapless de plus près aussi.

Les questions posées sont très très bien, et je te rejoins complètement sur la dernière, et Top Hat dans sa réponse.

Quand on voit les vidéos des surdoués de chez North au Cap Vert par exemple, c'est vrai que l'on se demande quel plaisir (autre que photogénique comme tu le soulignes bien) de taper la lèvre et de se retrouver quasi à l'arrêt...

C'est pour ça aussi que l'apparition de Top Hat dans la vid' du ksp faisait plaisir à voir: une vague c'est de la glisse!

Encore un grand merci, toutes les interviews sur ce forum sont un plaisir à lire.
Et merci à l'emblématique Top Hat de s'être prêter au jeu :)

Longue vie à LesFoilz.com!
Avatar de l’utilisateur
Marc
 
Messages: 1673
Inscription: Sam 27 Oct 2012 13:42
Localisation: A l'ouest

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar Jynlee » Sam 11 Mai 2013 14:06

J'ai vraiment pris plaisir à lire ceci, d'autant plus avec la possibilité de visionner les illustrations en vidéo.

Merci beaucoup !!
North Rebel 9m², 6m² / Spleene Zone 174x44 / F-one Sk8
Avatar de l’utilisateur
Jynlee
 
Messages: 50
Inscription: Mer 13 Mar 2013 20:08
Localisation: Marseille

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar Perrinkite » Jeu 16 Mai 2013 13:56

Punaise je l'avais pas vu celle-là. Ce gars est vraiment à part et c'est sûr que quand tu mates ses vidéos tu te dis, il faut que je me mette au strapless..... mais vache le niveau et l'expérience qu'il a le gars.

Une interview exclusive de Top Hat, moi je dis Chapeau Bas à Foilz !
Dernière édition par Perrinkite le Jeu 16 Mai 2013 15:06, édité 1 fois.
SA2 15, S3 12 DLX, S4 10 DLX, S4 8 DLX, Cult 7.5
Slice 162, TT Waves VFLEX, surfkite Waves 1.57m, Twintip Wave démontable NEWIND
Perrinkite
 
Messages: 392
Inscription: Mer 22 Aoû 2012 16:06

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar wicahpi shakowin » Jeu 16 Mai 2013 14:45

Perrinkite a écrit:.............
Une interview exclusive de Top Hat, moi je dis Chapeau Bas à Foilzone !

:shock: La boulette Perrinkite, Foilzone n'est pas Foilz !!!
(même si l'admin y traîne sa carcasse depuis longtemps).
:x :mrgreen: :mrgreen:
Image
http://popeyethewelder.com/archives/14673
It only hurts when you start pretending it doesn't.
Avatar de l’utilisateur
wicahpi shakowin
 
Messages: 4825
Inscription: Ven 14 Sep 2012 23:11

Re: Interview de Top Hat, rider emblématique du kitesurf

Messagepar Perrinkite » Jeu 16 Mai 2013 15:11

wicahpi shakowin a écrit:
Perrinkite a écrit:.............
Une interview exclusive de Top Hat, moi je dis Chapeau Bas à Foilzone !

:shock: La boulette Perrinkite, Foilzone n'est pas Foilz !!!
(même si l'admin y traîne sa carcasse depuis longtemps).
:x :mrgreen: :mrgreen:



Rrraaaahhh je vais me faire bannir :cry: c'est pire que la Chine au pic ici, à la moindre erreur tu payes cash :mrgreen:

J'ai édité mon message, mais le quote de Wicah laissera à jamais une trace de cette souillure :mrgreen:
SA2 15, S3 12 DLX, S4 10 DLX, S4 8 DLX, Cult 7.5
Slice 162, TT Waves VFLEX, surfkite Waves 1.57m, Twintip Wave démontable NEWIND
Perrinkite
 
Messages: 392
Inscription: Mer 22 Aoû 2012 16:06

Suivante

Retourner vers Le micro d'argent

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

x